Livre Fantome #90

Ecrire, c’est comme rêver. C’est se parler depuis l’avenir.
Quand il n’écrit pas, l’avenir n’existe pas,
sinon sous sa version la plus pauvre de ce qui existera demain.
Mais la question se pose : Pour qui écrire aujourd’hui ? Pour le rire d’Angélique ?