Livre Fantome #11

Il erre entre-deux-naissances. Et parfois il cherche à mourir, symboliquement, pour se préparer à renaître. Comme ce jour où, décidé, O. plaque la fac. Installé sur la banquette en moleskine d’un café sur la place Parmentier, face à la MJC, il rédige, soudain solennel, son avis de décès sur une feuille volante arrachée à son bloc-note : J’ai le regret de vous annoncer la mort de l’étudiant O.
C’est grandiloquent, et, surtout, ça le fait frissonner. On ne plaisante pas impunément avec les forces de vie et de mort. La nuit qui suit, il écrit.