Livre Fantome #33

Depuis leur rupture, O. a l’impression de vivre sous le coup d’un jet-lag permanent, hologramme d’un Moi en transhumance entre Paris, Bratislava et New York. Il fait semblant, répétant les gestes, les attitudes qui sont attendus de lui. Et pour tenir bon et tromper l’indice de dispersion des corps - thermomètre de nos vies intérieures -, il fume, baise, boit. Et se branle sur des images pornographiques. Lys aurait aimé être une image, car les images sont parfaites, les images ne souffrent pas. Tout y est à sa juste place, c’est le leurre parfait.