Livre Fantome #83

Angélique lui parle d’un trauma avec lequel elle a appris à vivre, à composer, car il faut bien vivre et qu’elle refuse de se laisser définir, enfermer par ce qu’elle a subi. Encore une histoire de désir piégé, se dit O. Mais il n’en saura rien. Pleine de prévention, elle ne lui racontera pas. Il lui en sait gré : il vaut mieux parfois ne pas savoir.