Livre Fantome #87

Quelle est sa souffrance fantôme ? Ça l’obsède, jusqu’à ce qu’il la piège lors d’un « petit matin », où, hébété, il fait l’expérience de l’indiscernabilité entre le Moi et le Non-Moi, le monde du dur et celui du rêve. C’est l’oubli, cette mémoire du futur : « Ce beau souvenir » qu’est l’oubli, écrit Blanchot et dont les rêves consignent la trace.